17 octobre 2017: Mardi,Mobilisation,Montpellier, un 3M déterminé pour refuser la misère!

affiche atd small

Mardi 17 octobre, Journée mondiale du refus de la misère, rassemblera à Montpellier, de nombreuses personnes en situation de précarité, des citoyens solidaires, des associations et des institutions, mobilisé-e-s


« Pour un monde qui ne laisse personne de côté »

Ce dimanche à Paris, au village éphémère d’ATD Quart Monde pour dire «stop à la pauvreté», Didier Goubert, directeur de TAE – Travailler et Apprendre Ensemble – animateur de la réflexion territoriale « Zéro chômeur de longue durée » au sein de ATD Quart Monde a rappelé que « la pauvreté »  « c’est la privatisation de plusieurs droits. Le droit à l’école, le droit à la santé, le droit au logement, le droit au travail, le droit à la culture… Et à partir du moment où vous êtes privés de ça, vous êtes en situation de misère ».

Vous aussi, vous pouvez participer à cette journée internationale

En nous rejoignant, en communiquant et en luttant contre les idées reçues sur les personnes en situation de précarité !

« Plan Cabanes à partir de 15h00 »

« Découvrez les émissions radios enregistrées à Montpellier »

emission

« Qu’il chante son amour, sa peine, ses rêves ou sa mémoire, la voix de l’Homme, sous les mots, chante d’abord sa soif de dignité. Partout j’ai entendu les familles qui se débattent dans l’intolérable misère chanter leur dignité… » C’est par ces mots qu’en 1987, Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde, invitait des chanteurs à lancer avec lui, à Paris, la première Journée mondiale du refus de la misère, le 17 Octobre, célébrée maintenant chaque année.

« 97 % des Français ont au moins un préjugé sur les pauvres… Mais leur opinion peut évoluer »

préjugés

« Cliquez ici pour lire l’article »

 

refus_misere_logo

Officiellement reconnue par les Nations Unies en 1992, cette journée est organisée chaque année depuis 1987 dans le monde entier, de Manille à Dublin, de New-York à Dakar. S’y exprimeront tous ceux qui ne se résignent pas et tentent de construire « Un monde autrement » en ne laissant personne de côté.

 

Lire l'article précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *