J’aime et je partage: Stop aux préjugés sur les mathématiques

jaime

J’aime et je partage!je-partage-avec-plaisir

De Renée à tous !

…/..

Trois publications à découvrir sur les mathématiques

L’ART DE NE PAS DIRE N’IMPORTE QUOI, Ce que le bon sens doit aux mathématiques,
par Jordan Ellenberg Traduit de l’anglais par Françoise Bouillot

Les mathématiques sont partout, c’est une banalité. Dans un ouvrage spirituel et captivant, qui nous mène du rôle de la géométrie dans la justice fiscale à la psychologie des moisissures, le mathématicien Jordan Ellenberg nous montre comment elles nous aident à mieux penser, comment elles élargissent la portée de l’imagination, affinent le jugement, apprivoisent l’incertain, et nous font voir la structure profonde et la logique de notre monde. « L’art de ne pas dire n’importe quoi » est un best-seller aux États-Unis et au Royaume-Uni, et a déjà été traduit en douze langues.

 

UN PEU DE SCIENCE ÇA NE PEUT PAS FAIRE DE MAL
par Jacques Treiner

Énergie, CO2, climat, santé, eau, agriculture, azote, ondes électromagnétiques… (et aussi, ce qui n’est pas sans rapport, les inégalités sociales, Trump, la vérité, la certitude), tels sont les thèmes des brèves chroniques que le physicien Jacques Treiner a rassemblées dans ce livre, avec deux idées maîtresses : apprendre à distinguer un énoncé scientifique d’une opinion ; accorder toute son attention à l’ordre de grandeur des quantités en jeu, car une idée séduisante ne fournit pas nécessairement une solution pratique.

 

 

LA FORMULE DE STOKES, ROMAN
par Michèle Audin

De ce roman, du 1er janvier au 31 décembre, une formule est l’héroïne. Elle revêt différents atours pour se faire apprécier de différents physiciens et mathématiciens, de Gauss à Bourbaki en passant par Ostrogradski, Green, Kelvin et Stokes, Riemann, Élie Cartan. D’un moulin de Nottingham aux rives du lac Majeur, d’Ukraine à Paris, elle voyage en diligence, emprunte de délicats ponts de chemin de fer et visite l’Angleterre victorienne, la Russie tsariste et la France de la Troisième République ; elle est à Paris pendant l’affaire Dreyfus, assiste aux combats meurtriers sur le canal de l’Escaut pendant la première guerre mondiale ; elle contemple la formation d’une communauté mathématique, avant de s’incarner sous une forme élégante, épurée, moderne.

1 comment for “J’aime et je partage: Stop aux préjugés sur les mathématiques

  1. Anne
    2 décembre 2017 at 15 h 05 min

    Qui me prêterait un de ces trois bouquins qui semblent passionnants ?
    Merci
    Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *