Spectacle à ne pas manquer: Max Boyer chante Gaston Couté

Gaston_Coute_Max_BoyerVendredi 8 Avril
Espace Gare à 21h00
Max Boyer Chante Gaston Couté

Accompagné de Michel Segarra au piano
avec la participation de Lise Andrèa

Gaston Couté: Ne cherchez pas son nom dans les manuels scolaires ou dans les anthologies poétiques. Il est dans l’histoire de la littérature des oublis fortuits ou délibérés, comme dans l’histoire tout court. En ce qui concerne Gaston Couté (1880-1911) l’omission est plutôt étrange ou peut-être violemment révélatrice. Car cent ans après sa disparition Gaston Couté nous apostrophe toujours, ses textes résonnent encore à nos oreilles assoupies et réveillent peut-être plus que jamais les consciences désinvoltes ou sourdes à “L’injustice, l’hypocrisie, la veulerie, la couardise, le nationalisme, la connerie…, autant de maux qui nous sont familiers et d’attitudes qui nous habitent parfois.” Car la politique mortifère qui armait les corps et les esprits au début du vingtième siècle nous revient sous une autre forme et les mots de Couté conservent cette pertinence et cette force d’antidote, le recul en plus, pour en apprécier la justesse et l’authenticité. C’est par la chanson que sa parole libertaire, pacifiste et humaniste nous séduit aujourd’hui.


Entrevue Max Boyer Chante Gaston Couté… par jtduoff

Cent ans après, Gaston Couté proteste encore, tel un précurseur des «indignés». Intransigeantgaston coute1 dans ses engagements, il avait pris ses distances avec les scènes des cabarets de Montmartre où il se produisait et où il avait acquis quelque réputation. C’est alors dans le journal «La Guerre Sociale» qu’il publia ses chansons ironiques et ardentes liées à l’actualité et aux conflits sociaux. Mais le pouvoir politique veillait en la personne d’Aristide Briand, ancien partisan de la grève générale devenu président du conseil et ministre de l’Intérieur, et soudain adepte d’une féroce répression contre les cheminots en grève , puis contre les vignerons en révolte, contre les syndicalistes et les journalistes .

divergencefm(Emission Vagabondage du 16 mars 2016 – cliquez sur l’image )

Gaston coute2Le premier mai 1911 des échauffourées éclatèrent entre manifestants et policiers dont quatre d’entr’eux furent blessés. «Vous pouvez crever, tas de vaches / On n’ pleur’ pas les brut’s et les lâches !», écrivit Couté suite aux événements, ce qui lui valut d’être poursuivi pour « apologie de faits qualifiés crimes». Mais il ne paraîtra pas devant le tribunal : le 28 juin 1911 il cessa d’écrire et de protester, victime d’une existence précaire.

Brassens l’admirait et se considérait comme un de ses héritiers, certains thèmes chantés par Brel sont très proches de certains de ses textes, Ferré lui vouait du respect et nombreux sont à présent comédiens et chanteurs qui défendent ses poèmes. MAXBrassens_tres_small BOYER est un de ceux-là, qui l’interprète avec justesse et sincérité, jusqu’à ses paroles patoisantes qui loin de paraître désuettes et insolites, ajoutent à la poésie un imaginaire riche et mélodique. Max Boyer l’interprète sur des musiques originales de sa propre création, subtiles et élégantes, qui marquent les textes d’une certaine intemporalité, que soulignent encore les arrangements que Max a signés avec Michel Segarra, et qui sont parfois ponctués de quelques évocations à Satie ou Chopin, mais aussi Brassens , Brel et Ferré . D’une solide discrétion, le piano, sous les doigts diligents de Michel Segarra, accompagne et enrichit cette poésie ardente et audacieuse. La voix de Lise Andréa vient ponctuer le récit1al de notes un peu plus douces, même si les textes qu’elle dit ou qu’elle chante avec calme et délicatesse n’en demeurent pas moins implacables. Maspéro nous disait que le poète doit être toujours en veille, qu’il fallait bien se garantir des sentinelles endormies. Aucun danger du côté de Gaston Couté dont Max Boyer sait si bien nous communiquer l’étrange lucidité.

Ces chansons ont fait l’objet d’un CD et d’un livret ( cliquez sur l’image ci-dessous)

Max_Boyer_CD_002

Elisabeth Pillet lui a consacré un livre : Gaston Couté, «le dernier des poètes maudits» (liquez sur l’image ci-dessous).

Gaston Coute livre

Les œuvres de Couté sont en accès libre sur le site ( Cliquez sur l’image ci-dessous) :

Gaston Coute3

Article de Michel Puech

4 comments for “Spectacle à ne pas manquer: Max Boyer chante Gaston Couté

  1. Laurent
    15 mars 2016 at 13 h 54 min

    Avec un siècle d’avance hommage aux morts du Bataclan

    “car il faudra bien qu’on les enterre ces dieux féroces et
    maudits qui sous espoir de paradis filent l’enfer sur la terre .
    Et méprisons la gloire immonde des héros couverts de laurier
    ces assassins ces flibustiers qui terrorisent le monde.

  2. BAÏBARAC
    4 avril 2016 at 15 h 00 min

    C’est fin 1910 quelques mois avant la mort de Gaston Coute que le code du travail vit le jour .
    Avant cette date le contrat de ” louage des services ” était régi par le code civil et était considéré comme une variante du ” contrat de louage de choses ” . Le patronlouait une chose en l’occurrence la force de travail .
    C’est après une période de montée ouvrière de grèves et de manifestations de regroupements des travailleurs dans leur syndicats qui se sont confédérés dans la CGT en 1895 qu’est né le code du travail.
    Gaston Couté poète de la classe ouvrière a toujours soutenu la lutte des travailleurs jusque dans les usines.
    A la veille d’une manifesta

  3. BAÏBARAC
    4 avril 2016 at 18 h 30 min

    A la veille d’une manifestation qui risque d’être historique pour la défense du code du travail (et pour éviter un retour au XIX ème siècle )ne ratez pas ce spectacle

  4. Poesistin
    17 octobre 2017 at 16 h 55 min

    Qui a entendu parler de Gaston Couté ? Qui a entendu parler de Philéas Lebègue ?Les poètes paysans restent avec des cadeaux dans les mains que personne ne veut. Le plus beau pays du monde est la terre où je naquis , c’est-y pas beau ça !!!
    Marre de la sinistrose ! Sortons-les de cet ostracisme quand ceux qui le provoquent sont justement ceux qui ont le Q.I d’une huitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *