Verger Partagé : Les premières espèces fruitières anciennes et régionales.

Compte rendu de la visite à la pépinière d’arbres fruitiers anciens du Bosc

pour l’achat des premiers plants du Verger partagé

Lundi 6 juin 2016,

La pépinière située à Saint Privat à quelques kilomètres à l’est de Lodève, s’appuie sur un conservatoire d’espèces fruitières anciennes régionales.

Frédéric avait sélectionné parmi les espèces disponibles en pots :

ooOoo

abricotsUn abricotier rose de Provence : « Maturité début juillet. Vieille variété abandonnée, originaire de Provence. C’est un petit abricot jaune pâle, teinté de pourpre sur le côté exposé au soleil. Il est très sucré, sa chair ferme et sa saveur fine en font l’abricot des confiseurs. Autofertile.»

ooOoo

Kaki-MeaderUn plaqueminier ou kaki « MEADER Diospyros virginiana PCA

« Auto fertile, très précoce (fin Sept.), très productif et mise à fruit rapide, excellente qualité gustative, chair dense aux arrières goûts de vanille et de rhum. Les fruits sont petits et très nombreux d’une année sur l’autre. Variété très résistante au froid (-25°C) Son goût avec des nuances exotiques est peu courant parmi les kakis… »

ooOoo

Un pêcher de vignes sanguines : une variété populations tardive très rustique.

pêcher

ooOoo

Un pommier Akane « Maturité fin août. C’est une petite pomme bicolore très parfumée, croquante, juteuse, et résistante à la tavelure. »

ooOoo

Un cerisier Ealis

ooOoo

Le pépiniériste a fait cadeau du plaqueminier. C’est un spécialiste de cette espèce dont il a une grande collection.

plaqueminier

Il nous a aussi offert trois arbres à racines nues :

  • Un pêcher variété tétons de Vénus : « Variété très ancienne de pêche blanche cultivée depuis 1667 en France, elle doit son nom à la forme pointue de son fruit. Gros fruit jaune strié de rose au soleil, très parfumé et juteux. Floraison tardive
  • Un cassis
  • Un sorbier

ooOoo

Planter des fruitiers en juin n’est pas idéal, mais une bonne solution est de mettre beaucoup de compost à la plantation.

Pour les arbres en pot, c’est jouable en les arrosant de temps en temps.

Pour les arbres à racines nues, c’est plus délicat, mais on peut essayer. C’est un des intérêts de ce verger partagé : on peut expérimenter.

Si on apporte tous un sachet de compost, ce sera génial.

verger

Venez nombreux Mercredi 8 juin à 18h30

Au Verger partagé, situé entre la rue des candinières et l’enceinte du château de Castries

( Situer le verger sur la carte de l’hakatsphere )

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *